Proxima du Centaure, Claire Castillon




Synopsis: "Je l'appelle Apothéose parce qu'il n'y a aucun prénom logique à lui mettre sur le visage. Je la klaxonnerai avec ma tête jusqu'à ce qu'elle se retourne. Un jour, elle me dira son vrai prénom, à l'oreille, elle le prononcera avec le souffle. Son souffle réveillerait un mort. En attendant, de là où je me trouve, je kiffe à fond dès que je pense à elle." Tous les matins, Wilco regarde Apothéose passer sous sa fenêtre. Jusqu'à ce qu'un jour il se penche tellement qu'il tombe.


Il y a déjà quelques temps que j'ai terminé la lecture de Proxima du Centaure. J'en avais donné un avis complet à ce moment là sur Instagram. Après quelques semaines, j'aurai cru que mon avis aurait été moins tranché mais il l'est toujours autant.

J’avais vu beaucoup de critiques positives à son égard sur Bookstagram mais personnellement je n’ai pas apprécié ma lecture, du coup je culpabilisais pas mal avant de voir sur d’autres réseaux sociaux que je n’étais pas la seule dans ce cas (oui, car j’avais l’impression d’être passée à côté de quelque chose, je me disais que ça devait venir de moi).

Pourquoi n'ai je pas aimé? Le style de l'autrice est particulier, je peux comprendre qu’il plait à certains et qu’on peut y voir de la poésie mais cet enchaînement de phrases courtes similaires à des pensées m’a bien souvent perdu. Pareil pour les temps de narration: un peu de passé, un peu de présent... résultat: bien souvent je n’ai pas su démêler les moments imaginaires des réels souvenirs du protagoniste.

Le premier chapitre m’avait laissé perplexe puis j’avais pris une claque avec l’accident (je n’avais pas lu le synopsis, pour changer). Je ne parvenais plus à lâcher mon livre jusqu’à ce que la magie redescende... Effectivement, je n’ai pas trouvé d’autres intérêts que ce fameux accident (c’est horrible à dire...) L’ensemble du récit repose sur cette action. Je m’en veux de ne pas aimer un livre où l’on parle d’handicap, de tétraplégie etc. J’ai l’impression que l’on va me jeter une pierre, que l’on va dire que je suis sans coeur mais... non, clairement j’ai tourné la dernière page de ce livre avec soulagement...

C’est également difficile de dire « je n’ai pas aimé », d’avoir une opinion si tranchée car au final c’est le bébé d’un auteur. Le but n’étant pas de casser car je peux comprendre l’engouement que certains lui portent mais ce n’était pas pour moi.


Et vous, l'avez vous lu?


Belle journée


P.S: Ce n'est pas parce que je ne l'ai pas apprécié qu'il en sera de même pour vous; si vous voulez vous le procurer :

https://www.librairiesindependantes.com/product/9782081421431/

© 2023 by The Book Lover. Proudly created with Wix.com

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now