Les victorieuses, Laetitia Colombani



Nombre de pages : 224

Description : A 40 ans, Solène a tout sacrifié à sa carrière d'avocate : ses rêves, ses amis, ses amours. Un jour, elle craque, s'effondre. C'est la dépression, le burn-out. Tandis qu'elle cherche à remonter la pente, son psychiatre l'oriente vers le bénévolat : sortez de vous-même, tournez-vous vers les autres, lui dit-il. Peu convaincue, Solène répond pourtant à une petite annonce : " association cherche volontaire pour mission d'écrivain public " . Elle déchante lorsqu'elle est envoyée dans un foyer pour femmes en difficultés... Dans le hall de l'immense Palais de la Femme où elle pose son ordinateur, elle se sent perdue. Loin de l'accueillir à bras ouverts, les résidentes se montrent distantes, insaisissables. A la faveur d'un cours de Zumba, d'une lettre à la Reine d'Angleterre ou d'une tasse de thé à la menthe, Solène va découvrir des femmes aux parcours singuliers, issues de toutes les traditions, venant du monde entier. Auprès de Binta, Sumeya, Cynthia, Iris, Salma, Viviane, La Renée et les autres, elle va se révéler étonnamment vivante, et comprendre le sens de sa vocation : l'écriture. Près d'un siècle plus tôt, Blanche Peyron a un combat. Capitaine de l'Armée de Salut, elle rêve d'offrir un toit à toutes les femmes exclues de la société. Sa bataille porte un nom : le Palais de la Femme. Le Palais de la Femme existe. Laetitia Colombani nous invite à y entrer pour découvrir ses habitantes, leurs drames et leur misère, mais aussi leurs passions, leur puissance de vie, leur générosité.


Mon avis : Autant j'étais passée à côté de la Tresse, autant là je suis épatée. Je n'irai pas jusqu'à dire que c'est un coup de coeur car le livre est relativement court et que j'ai mis du temps à rentrer dedans (la moitié quand même, ce n'est pas rien...). Mais la fin s'accélère, elle crée la révolte chez le lecteur et c'est bluffant! Je compare forcément au premier roman mais j'ai trouvé le thème plus approfondit, peut être car il n'y avait que deux histoires parallèles et non trois. Manque de chance, Blanche est mon héroïne préférée, Solène parait bien fade à ses côtés, raison pour laquelle j'ai eu du mal à rentrer dans l'histoire. En effet, je trouve que les caractères des personnages ne sont pas assez développés et je trouve ça dommage! J'attends le prochain roman avec impatience pour savoir s'il dépassera celui-ci!


Et si vous voulez vous faire votre propre avis, c'est par ici : https://www.librairiesindependantes.com/product/9782246821250/


Belle journée !

© 2023 by The Book Lover. Proudly created with Wix.com

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now