© 2023 by The Book Lover. Proudly created with Wix.com

Filles du djihad, Tabish Khair




Nombre de pages : 307

Description : Deux adolescentes, dans une banlieue du nord de l'Angleterre. L'une, Ameena, est délurée, fume des cigarettes et sort avec des garçons, tandis que l'autre, Jamilla, est une fille réservée, musulmane pratiquante, portant le hijab et obéissant à l'autorité paternelle. Une rupture amoureuse laisse Ameena totalement désemparée. Elle se rapproche alors de Jamilla et commence à s'intéresser aux enseignements de la religion. Elles passent toutes deux de plus en plus de temps à la mosquée ; enfermées chez elles, elles regardent des vidéos de prêche sur Youtube et discutent via Internet avec des femmes prônant le djihad. L'une d'elles, Heijye, femme charismatique se disant à la tête d'un orphelinat syrien réservé aux enfants des combattants de Daesh, les convainc de partir pour la rejoindre.

À leur arrivée en Syrie, via Istanbul, elles rejoignent l'institution dirigée par Heijye, une vaste bâtisse située à quelques kilomètres d'une ville tenue par Daesh. Bientôt, Ameena est mariée à un djihadiste qu'elle suit dans ses divers déplacements, tandis que Jamilla reste à l'orphelinat où elle mesure peu à peu l'impasse terrible dans laquelle elle se trouve, privée de liberté et confrontée à un monde terriblement plus cruel et hypocrite que celui qu'elle a quitté. Se met alors en place un huis-clos éprouvant, glaçant. Jusqu'au terrible dénouement. Dans ce livre, Tabish Khair déploie avec virtuosité une véritable intensité dramatique, dans une construction originale – la confession de Jamilla à un écrivain qu'elle rencontre à Bali –, laissant à intervalles réguliers le lecteur entrevoir l'issue tragique.

Ce roman donne à comprendre les rouages de la radicalisation, du recrutement et du basculement dans l'extrémisme (notamment via les réseaux sociaux) dans une langue simple, imagée, pleine d'esprit et d'humour – aussi surprenant que cela puisse paraître étant donné la gravité du sujet. Il permet également – chose rare – d'aborder le mal-être des musulmans pratiquants en Europe, face à une société sécularisée.


Mon avis : Je suis un peu sortie de ma zone de confort ici mais un journaliste de The Guardian l'a très bien vendu lors de sa sortie en Angleterre: "  À chaque instant, Tabish Khair déjoue, grâce entre autres à l’humour, les préjugés de ses personnages et de ses lecteurs, sans aucun ménagement. »

Je suis contente d’avoir lu ce livre. La plume est vraiment très intéressante. L’auteur arrive à nous transposer dans cette situation? Mais quelle situation? Celle d’une jeune fille née dans une famille musulmane orthodoxe mais qui vit en Angleterre et qui doit faire face chaque jour à des remarques concernant sa foi, ses choix vestimentaires etc. Elle convertie l’une de ses amies et c’est là que l’histoire subit un véritable tour de force. Elles vont finir par aller jusqu’en Syrie en devenant extrémiste jusqu’à ce que le doute face son apparition! Et c’est ce doute, bien raconté par l’auteur qui est très intéressant. La fin joue avec les frontières du thriller ce qui n'était pas pour me déplaire! Je n’irai pas jusqu’à dire que j’ai adoré cette lecture car ce n’est pas mon genre de prédilection mais j’ai franchement grandit avec!

Les Editions du Sonneur me l'ont gentiment proposé pour m'en faire mon avis et...


Si vous voulez vous faire votre propre avis, c'est par ici : https://www.editionsdusonneur.com/livre/filles-du-djihad/


Belle journée!

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now